Coups de coeurs,  Romans Fantasy

Reine de cendres (La trilogie du Tearling – Tome 1) – ERIKA JOHANSEN

“IMPOSSIBLE DE LÂCHER CE ROMAN!” d’après Emma Watson, et je dois dire que je suis complètement d’accord avec elle! Une adaptation cinématographique de “Reine de cendres” était prévue avec cette actrice depuis 2014 (source ici). Cependant n’ayant lu aucune actualité sur ce sujet depuis, je doute que le projet prenne forme :/

Résumé :

Kelsea est la fille de la reine Elyssa. Afin de garantir sa sécurité et d’éviter un probable assassinat elle a été élevée par deux précepteurs loin de tous. Un jour elle le sait, elle devra un jour assumer son destin de reine. Aujourd’hui, elle a 19 ans et sa mère est morte depuis plusieurs années. Accompagnée de l’ancienne garde de sa mère, toujours fidèle, elle revient récupérer son trône aux mains de son oncle. Elle va découvrir les dérives et les secrets du royaume qu’on lui avait caché pendant toute sa vie, et va tenter de gouverner au mieux…

——————-

Mon avis littéraire :

C’est le premier tome de La trilogie du Tearling. Je vais surement la dévorer d’une traite car j’ai été complètement entraînée dans l’histoire.

——————-

L’univers fait penser à celui de Game of Thrones. L’histoire se déroule dans une époque qui ressemble à celle du moyen âge, avec des rois, des paysans, des soldats en armure et à cheval… On y trouve un savant mélange de magie (sans trop en faire), de guerres pour le trône, de complots de familles, d’Eglise puissante (et puritaine en apparence), et d’héros atypiques. La grande différence est qu’ici nous avons une seule héroïne et pas des moindres!

Une première partie de descriptions

La première partie de “Reine de cendres” est consacrée au périple de Kelsea pour revenir au Donjon royal, accompagnée de sa garde royale. Il y a beaucoup de descriptions dans ces passages mais cela permet à l’auteure de poser les bases de son histoire. On en profite pour rencontrer Kelsea, qui découvre, comme nous, le monde dans lequel elle va évoluer. En effet, même si elle a été préparée à un futur règne, ses précepteurs lui ont caché tout ou presque du monde actuel, de sa mère, ect… On découvre également les hommes qui l’accompagnent lors de ce voyage. Leurs personnages restent assez mystérieux et discrets, tout le monde ayant apparemment fait vœu de silence quand à un certain nombre d’éléments relatant à la mère de Kelsea et à sa gouvernance du royaume…. Eléments qu’elle apprendra à découvrir au fil du temps, avec stupeur et surprise.

Suivie d’une seconde moitié addictive

La fin de la première partie marque un tournant dans le roman, et c’est à partir de ce moment que je n’ai pas pu arreter ma lecture! Kelsea se révèle forte et audacieuse avec un geste qui aura de lourdes conséquences sur son pays. Elle devient alors véritablement l’héroïne du roman, à laquelle nous pouvons nous identifier. Cependant, son personnage n’est pas parfait mais presque, et c’est le petit bémol que je donnerais au livre. Son seul défaut serait son physique : au contraire de sa mère et sa grand-mère qui étaient grandes, fines et élancées, Kelsea est petite et ronde et elle n’assume pas son physique. Par contre, au niveau moral et intelligence, je ne lui ai trouvé aucun défaut! Elle m’a étonnée de tant de tact, de diplomatie et d’intelligence dans ses réactions. Un peu de maladresse et de manque de jugement au début de son règne (sachant quelle na jamais quitté sa maison avant cela) m’auraient paru plus crédibles. Malgré cela, j’ai adoré ce personnage, avec un fort caractère, qui prend ses décisions contre l’avis de tous et qui est animée par une colère monstrueuse lorsqu’elle fait face à l’injustice.

 Après cette première partie, j’ai été entraînée dans une suite de rebondissements et d’actions, de suspens et de surprises, sans relâche!

L’univers est assez sombre et cruel, et Kelsea doit déjouer les complots de la cour, la cupidité et soif de pouvoir de certains qu’elle dérange, mais également la menace de la Reine Rouge, reine du pays voisin.

——————-

Pour conclure :

En résumé, pour les amateurs de Fantasy et d’héroïnes au tempérament de feu, “Reine de cendres” est une valeur sure! Pour les autres, pourquoi ne pas commencer ce style de lecture avec ce livre 😉

Extraits :

Il va s’en remettre, madame, lui assura Pen. Nous l’avons déjà vu comme ça. Il a besoin d’aller dehors tuer quelqu’un, et il reviendra en pleine forme.
Kelsea sourit, mal à l’aise. Plaisantait-il ?

Il est beaucoup plus facile d’exercer le pouvoir par la peur. Il y a en Andalie une sorte de dureté, un manque de compassion, qu’on peut effectivement considérer comme un avantage. Mais je n’appellerais pas cela de la force.

+++ Découvrez plus de romans Fantasy ici .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer