Littérature Jeunesse

Les nouvelles vies de Flora et Max – MARTIN PAGE et COLINE PIERRE

Max et Flora se rencontrent enfin après avoir échangé longuement par courrier : Flora était en prison pour avoir violemment frappé une fille qui la harcelait et Max avait de gros problèmes de phobie sociale. Aujourd’hui, ils se mélangent au monde : Flora rentre à la Fac et Max en CAP, chacun essayant de réapprendre la vie en société. Mais cette fois-ci, ils ont un projet qui leur tient à cœur, ils veulent sauver une maison de retraite de la fermeture prévue par la mairie pour laisser place à un futur centre commercial …

—————————

Ce roman est en fait la suite de « La folle rencontre de Flora et Max » mais il n’est pas nécessaire d’avoir lu le 1er pour comprendre ou suivre le 2ème. C’est d’ailleurs mon cas car j’ai reçu ce livre grâce à la Masse critique de Babelio, sans connaitre le premier roman.

Le livre alterne les chapitres écrit du point de vue de Flora puis de Max. J’ai d’ailleurs découvert que pour le premier roman, qui était composé des correspondances de Max et Flora, les auteurs Coline Pierré, alias Flora, la détenue, et Martin Page, alias Max, le reclus, se sont échangé des lettres pendant quatre mois, comme s’il s’agissait d’une vraie correspondance.

Dans ce roman, les personnages ont 18 ans et ont leur propre façon d’aborder le monde et la vie en société. Ils se sentent différents, à part, et cela leur demande de gros efforts de communication pour échanger et ne pas fuir le monde pour se réfugier sous leur couette. Et pourtant, grâce à leur rencontre, ils vont s’épauler et relever des défis qu’ils ne pensaient pas possible. Flora s’inscrit à des cours d’anthropologie pendant que Max se découvre une passion pour la cuisine. Mais surtout, ils veulent sauver la maison de retraite de leur ville, qui est devenue leur deuxième maison, menacée de destruction par la mairie. C’est un endroit atypique, avec des pensionnaires attachants, où ils peuvent être eux mêmes, et ils décident donc de tout faire pour la sauver : pétitions, manifestations, … Grâce à ce projet altruiste, ils dépassent leurs limites.

C’est gentillet et un peu naïf dans la façon d’écrire et pourtant les personnages ont vécu des choses pas faciles : prison pour l’une et problèmes psychiques pour l’autre. C’est un roman classé en littérature jeunesse et cela se ressent. Les personnages ont 18 ans mais parlent comme des enfants de 12 ans, à une autre époque que la notre. En fait, j’ai trouvé que ce livre avait deux faces : un coté gnian-gnian et un autre, léger et agréable à lire. Cela dépend des chapitres mais l’impression globale que j’en ai en refermant cette lecture est plutôt optimiste: c’est un message d’espoir à tous ceux qui se sentent exclus et hors normes 🙂

Je recommande ce livre pour les enfants ou des adultes qui cherchent une lecture légère, avec de l’émotion, une lecture qui redonne le sourire:)

—————————

EXTRAITS

«C’est comme si quelque part le monde (qui ? Je ne sais, c’est LEMONDE) attendait de nous qu’on se positionne, qu’on se moule dans une place qui correspondrait à un type de féminité, un type de personnalité. Mais moi, je ne me sens nulle part à ma place. […] Mais il n’y a pas de place pour les filles qui sont allées en prison par accident, pour les filles de dix-huit ans qui aiment mieux passer du temps avec des personnes qui ont soixante ans de plus qu’elles, qui ont pour loisirs d’essayer de sauver une maison de retraite, qui ne savent pas ce qu’elles vont faire de leur vie, qui ont plus de colère et de rancœur que d’amis.»

« Les rats quittent le navire. Si on y réfléchit, cette expression est très injuste à l’égard des rats, car ils fuient pour une raison précise : le navire prend l’eau, il est en train de couler. Ce n’est pas conséquent par de la lâcheté mais de l’intelligence. Donc: non, les rats ne quittent pas le navire mais Missa et Sybille nous laissent tomber.»

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer