Couverture du livre Le discours de Fabrice Caro
Comédies romantiques,  Coups de coeurs,  Romans Humoristiques

Le Discours – Fabrice Caro

Cela fait un moment que je garde de côté “Le discours” de Fabrice Caro (dit Fabcaro). J’avais lu des critiques élogieuses sur ce roman, et après ma lecture, je ne peux qu’adhérer. Ce roman est une petite bulle d’humour acidulée que je vous conseille!

——————–

Résumé :

Adrien, la quarantaine tassée, passe un énième dîner de famille avec ses parents, sa sœur et son beau-frère. Seule différence cette fois-ci, son beau-frère lui demande de faire un discours le jour de leur mariage. Pire encore, le SMS qu’il vient d’envoyer à son ex est marqué comme lu depuis 17h56 mais reste sans réponse…

——————–

Mon avis littéraire :

“Le Discours” de Fabcaro est assez court, il se lit très vite et très bien. On pourrait dire qu’il “se mange sans faim” ou tout du moins qu’il se lit sans faim!
En ouvrant la première page vous allez découvrir un petit interlude d’humour, une pause pétillante et touchante, une lecture drôle mais aussi un peu douce-amère. Derrière les rires se cache une critique acidulée des relations de famille et de couple.

Un huis clos qui fonctionne bien

Un dîner de famille avec ses parents, sa sœur et son beau frère. Un message envoyé à son ex qui ne répond pas. L’histoire parait un peu simple, presque banale. Et pourtant!

Pour commencer, même si les mêmes scènes se répètent à l’infini, comme dans “Un jour sans fin”, il y a tant à observer dans un dîner de famille! Les conversations sans réelle profondeur mettent en lumière les relations entre les différents membres de la famille, les caractères, les manies, le rôle de chacun…

Entre le gratin dauphinois et le gâteau au yaourt (SPOIL Alert cette fois-ci le gâteau n’est pas le même que d’habitude, tout est chamboulé!), Fabrice Caro nous fait découvrir, avec humour, une galerie de personnages que l’on pourrait (re)connaitre. Il y a la sœur qui offre tous les ans à Adrien une encyclopédie pour son anniversaire ALORS QU’IL N’AIME PAS CA! Comme un running gag qui n’en est finalement pas un. Le beau- frère qui étale ses connaissances à tout va. La mère qui attend éternellement une belle-fille et se réjouit dès qu’Adrien prononce un nom féminin. Et pendant ce temps là, le père qui fait des digressions interminables.

Le Discours

Tu sais, ça ferait très plaisir à ta sœur si tu faisais un petit discours le jour de la cérémonie.

En plus, la pression tombe dès le début sur notre pauvre Adrien. 40 ans, célibataire (enfin “en pause”), introverti et maladroit, avec un manque de confiance énorme, voilà un anti-héro qui nous parle! Ce discours, ça le tétanise, il n’arrive même pas à en placer une pour dire qu’il ne souhaite pas le faire.

Les amours

Et puis, il y a Sonia… Sonia que nous apprenons à découvrir via les souvenirs qu’Adrien se remémore tout au long du repas. Sonia qui ne répond pas à ce fichu message “Coucou Sonia, j’espère que tu vas bien, bisous!”. Tout y passe pour expliquer qu’elle ne réponde pas, les théories les plus folles expliquant pourquoi elle n’aurait plus accès à son téléphone, la faute à la ponctuation (pourquoi n’a t-il pas utilisé un point d’interrogation au lieu d’un point d’exclamation, quel idiot !)…

Attention parfois, dans “Le Discours”, Fabrice Caro part aussi un peu en vrille. Adrien a l’imagination débordante et c’est écrit comme il pense!

——————–

Pour conclure :

J’ai ri et ça m’a fait du bien !

Dans “Le Discours”, Fabrice Caro porte un regard acéré et drôle sur la famille et les relations amoureuses. J’aimerais l’inviter à l’un de mes repas de familles pour qu’il me dise ce qu’il en pense 🙂

Seul bémol du livre , cela se termine trop tôt, on en voudrait plus. Mais peut-être est-ce mieux ainsi car j’ai presque envie de le relire!

Alors, vous reprendrez bien un peu d’humour et d’autodérision pour le dessert ?

Je vous laisse découvrir le ton de l’auteur dans ces quelques extraits!

Pour info, Fabcaro est un auteur français de romans et bandes dessinées.

——————–

Extraits

“Dans la vraie vie, on ne dit pas ‘J’ai besoin d’une pause’, ça ne se fait pas, ce n’est pas inscrit dans les codes sociaux. Lorsqu’on est invité à un repas, par exemple, on ne se lève pas soudain en disant ‘J’ai besoin d’une pause’, on ne prend pas son imper dans le vestibule et on ne claque pas la porte sans autre explication ni justification que ‘J’ai besoin d’une pause’. On dit par exemple ‘Je suis désolé, ma mère a fait un AVC, je suis très inquiet, je dois vous quitter’, ou bien ‘Je suis désolé, je suis vegan, je ne supporte pas la vue de ce gigot et de manière générale tout ce qui rappelle la souffrance animale, ce n’est pas contre vous, je suis hyper sen cible, excusez-moi’, on ne dit pas ‘J’ai besoin d’une pause'”

Si à dix-sept ans on m’avait dit : Le soir de tes trente ans, tu regarderas Le gendarme de Saint-Tropez seul avec tes parents, je ne sais pas si j’aurais eu envie de continuer la route, et j’en ai quarante et à 17 h 56 elle a lu mon message sans y répondre, et la vie est un éternel recommencement, et il est écrit que je passerai toutes mes dizaines d’années chez mes parents avec le cœur broyé.

C’était un garçon si gentil, qu’est-ce qui lui est arrivé ? Il paraît qu’il loue… Comment ça ?… Je me suis laissé dire qu’il n’avait pas fait construire… Jésus Marie Joseph… Et on verra çà et là des invités enfiler leur manteau pour rentrer chez eux.

“Mon instinct m’avait dicté que faire une blague sur le faux feu de cheminée ne serait particulièrement bienvenu. Nous baignyons bel et bien dans un premier degré jusqu’au cou et peut-être, à l’instar de l’eau de mer qui est fraîche qu’on y entre mais bonne une fois qu’on y est, finirais je par m’y habituer et trouver le premier degré à température, sinon idéale, du moins tout à fait acceptable – aidé pour ce faire par un feu de cheminée crépitant.”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer