L'anomalie d'Hervé Tellier
Prix Littéraires,  Romans Science-Fiction

L’anomalie – HERVE LE TELLIER

Prix Goncourt 2020, L’anomalie d’Hervé Le Tellier a fait couler beaucoup d’encre, ne laissant personne indifférent! Les avis semblent assez tranchés, entre de nombreuses critiques positives mais aussi des lecteurs déçus, qui ne comprennent pas l’engouement qu’il suscite. Je me suis donc lancée pour me faire mon propre avis, que je vous laisse découvrir ici :

Résumé :

En juin 2021, un avion Air France en provenance de New-York fait face à un violent orage peu avant son arrivée prévue à Paris. Les 243 passagers à bord ne le savent pas encore mais quelque chose d’incroyable vient de se produire, leurs vies et le monde entier vont en être complètement chamboulés….

Mon avis littéraire

Je ne vous en dirai pas beaucoup plus sur ce mystérieux évènement pour ne pas vous gâcher la lecture !

Première partie : présentations

La première partie du livre nous présente, sur plusieurs chapitres, une palette de passagers du fameux vol New-York / Paris. J’ai été plutôt conquise par l’écriture fluide et la présentation des portraits très différents des personnages (une pop star, une avocate, un écrivain, un tueur à gages,…). On ne rentre pas trop en profondeur mais ils sont nombreux et je prends plaisir à les découvrir. Fait intéressant, l’un des personnages, Victor Miesel, l’écrivain a écrit un roman nommé “l’Anomalie”, comme le titre du livre !

Au fur et à mesure de la lecture, nous comprenons que quelque chose s’est passé dans cet avion et on brûle de savoir quoi ?! J’espérais que ça ne soit pas comme dans la série Manifest (vite commencée et vite arrêtée) où un avion disparaît des ondes et réapparaît mine de rien quelques années plus tard; les passagers n’ayant pas changé et n’ayant aucune conscience qu’ils viennent de rater plusieurs années. Heureusement donc, ce n’est pas ce qui se passe ici, maaaais on est quand même dans le même style !

Deuxième partie : LA découverte

Lors de la deuxième partie, le lecteur découvre donc “L’Anomalie”. A ce moment, viennent se mêler dans l’histoire : politiques, militaires, scientifiques, philosophes, religieux… qui tentent d’avoir une explication à ce phénomène. On passe ici clairement dans la science-fiction et l’anticipation. Et ça m’a fait peur car j’ai bien cru qu’on partait sur une fin de roman dédiée uniquement à des théories sur la vie, le temps, la création du monde, … Ce fut de courte durée!

Troisième partie : réactions

Hop l’auteur, dans la troisième partie, en reprenant les récits des vies des passagers, réussit à m’embarquer à nouveau dans l’histoire! Parce que finalement, pour moi, au delà des théories, ce qui me semblait le plus intéressant dans ce roman c’est de répondre à ces questions : comment peut on réagir à ça ?! comment chaque personnage réagit-il à ça ? Comment leur vie en sont elles impactées ?
Hervé Le Tellier nous donne quelques réponses mais il y a trop de personnages pour vraiment les détailler comme il le faudrait et puis… Pouf la fin !

Parce que oui on peut dire que “Pouf la fin” : j’ai sûrement du louper un truc, un méga truc apparemment parce que ça m’a laissé sur ma faim (fin) justement !
Donc après toutes ces émotions me voici perplexe, étant passée de l’enthousiasme à la déception !

Pour conclure

J’ai apprécié ce livre et je vous le recommande car il est très bien écrit et l’histoire est étonnante et suscite la curiosité !

Après avoir écumé les blogs et autres sites pour comprendre la fin, j’en suis arrivée à 2 conclusions:

  1. Il y a plusieurs théories donc à chacun d’interpréter la fin comme il le souhaite et c’est exactement ce qui a causé ma déception… je vous laisserai vous faire votre propre idée !
  2. Pour de nombreux lecteurs et même pour l’auteur, le cœur du roman est les théories sur l’Anomalie (D’où vient cette anomalie ? Quelles conséquences sur le monde tel qu’on le connait? Pourquoi vivons nous ? Quel est le but de notre existence ?…). Or pour moi, le cœur du roman fut les personnages : leurs vies, leurs réactions face à cette anomalie. Et c’est ce qui explique que je suis passée un peu à côté de cette lecture qui aurait pu être un coup de coeur !

Je voudrais que ça soit perçu comme une expérience de pensée, je voudrais qu’on sorte du livre en se disant : “et si je tape sur la table, est-ce que c’est moi qui tape, est-ce que c’est une table ?” Voilà. Je pense toujours à cette phrase dont je ne connais plus l’auteur, qui est “lorsqu’un arbre tombe dans la forêt et que personne n’est là pour l’entendre tomber, est-ce qu’il fait du bruit ?”

Hervé Le Tellier

Extraits

« Le mathématicien observe cet homme primaire (président des États-Unis), et il se conforte dans l’idée désespérante qu’en additionnant des obscurités individuelles on obtient rarement une lumière collective. »

«Un ding assourdi l’alerte d’un mail. Elle lit le prénom d’André et soupire. Elle est en colère, moins parce qu’il insiste que parce qu’il sait qu’il ne devrait pas insister et qu’il ne peut s’en empêcher. Comment peut-il être aussi intelligent et aussi fragile à la fois ? Mais l’amour, c’est ne pas pouvoir empêcher le cœur de piétiner l’intelligence.»

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer