Drame,  Littérature Jeunesse,  Sagas Famililales

La tête sous l’eau – OLIVIER ADAM – Version Livre Audio

Lorsque leur père a trouvé un nouveau travail en Bretagne, Antoine et sa sœur Léa on dû quitter Paris pour s’installer à Saint Lunaire avec leurs parents. L’adaptation a été difficile notamment pour Léa qui ne voulait pas qui quitter ses amis, amours et sa vie parisienne…. et puis un soir elle a disparu, elle n’est jamais revenue d’un concert de rock. Durant des mois, sa famille a gardé espoir mais pas en vain puisqu’elle est enfin retrouvée, en vie. Commence alors un nouveau chapitre de reconstruction pour la famille qui a implosé durant son absence : comment gérer son retour, sa guérison, la place de chacun ?

Ecrit par l’auteur du livre « Je vais bien, ne t’en fais pas » sorti en film en 2006 (bande annonce ici), « La tête sous l’eau » est un des livres que j’ai repéré lors de la rentrée Littéraire. Avec l’offre d’essai d’Audible, j’ai pu découvrir le texte sous format de livre audio gratuitement et je dois dire que j’ai été doublement agréablement surprise : par le livre en lui même et par le format audio.


Le livre Audio :

Partant en voyage au Brésil, j’ai eu pas mal de transports et malheureusement je ne peux pas lire sur la route sans avoir mal au cœur. Et là, j’ai vu le 1er point positif d’un livre audio : je peux désormais faire passer le temps des trajets avec un livre sans tomber malade!
Ensuite quel bonheur de se faire conter une histoire, comme lorsqu’on est encore tout petit^^ D’ailleurs, je vous conseille de ne pas écouter de livre si vous êtes trop fatigués car ça m’a parfois donné envie de dormir!

Deuxième point positif : moi qui lit très très (trop) vite, je pense me souvenir de ce livre plus longtemps et plus précisément car on me l’a lu. Alors bien sûr du coup, ça dure plus longtemps qu’un livre lu mais j’ai trouvé ça plus vivant, plus intense sur certains passages!
Dans ce livre on a deux voix que j’ai apprécié mais je pense que c’est un élément très important, qui peut gâcher un livre ou nous le faire aimer au contraire.. c’est donc essentiel d’écouter des extraits avant tout achat.
Pour finir, à la fin le dernier chapitre est en fait une interview de l’auteur > petit cadeau pour ce livre, je ne sais pas si c’est le cas à chaque livre audio mais c’était intéressant.

>> Au final, un livre audio me parait une bonne idée dans certaines situations : voyages, en voiture, ect … et pour les gens qui n’aiment pas trop lire!


Le livre :

C’est un bon thriller, et la première question qu’on se pose est : « Qu’est il arrivé à Léa ? » et ensuite « Qui a fait ça et comment cela va se terminer ? »…

Mais plus qu’un thriller, c’est un livre sur la disparition, sur le retour à la vie « normale », sur la façon de gérer et d’aider des êtres chers qui ont été brisés. Ce n’est pas donc pas un sujet gai mais on n’est pas non plus dans les larmes et le pathos. C’est écrit de manière subtile et fine et réaliste puisque souvent cet aspect est délaissé dans les thrillers où on se concentre sur l’enquête.

Le livre est divisé en 4 parties : les deux dernières sont les meilleures. J’ai mis un petit temps à rentrer dans l’histoire car l’auteur prends le temps de poser le contexte avant la disparition puis pendant; mais le plus prenant est bien sûr après le retour de Léa.

Les chapitres alternent entre le point de vue d’Antoine, le frère, et des lettres écrites par Léa avant d’être partie. L’auteur a choisi ici a choisi un narrateur qui est une victime plus « indirecte » car lorsqu’on pense à une disparition, on pense à la disparue et aux parents mais les frères et sœurs morflent aussi, Antoine est même parfois invisible pour ses parents…
A cause de ce point de vue, certains classent ce livre en littérature jeunesse et en effet par certains côtés on pourrait voir ça comme un texte adolescent, notamment par les références aux séries ou aux musiques d’Antoine. Mais la force du livre est qu’il peut être lu par tout le monde : Olivier Adam a fait le choix du point de vue d’un ado mais le sujet reste universel.

L’auteur explique, lors de son interview à la fin, que la famille proche (frères et sœurs, parents, couples) et sa gestion des crises est un thème récurrent pour lui. Dans ses romans, une bombe explose, comme ici la disparition et c’est là qu’il déploie ses personnages, qui sont mis à nu : les émotions et les caractères de chacun ressortent amplifiées, la culpabilité notamment, les boucs émissaires dont ils ont besoin pour survivre…

Petit plus si vous aimez la Bretagne, vous retrouverez le décor de la Manche et de ses villes!

  • Émotions : Plus qu’un thriller c’est aussi un roman sur les émotions des différents membres de la famille…
  • Action : Oui, il se passe beaucoup de choses à partir de la moitié du livre
  • Suspens : Dès le départ le lecteur veut savoir ce qui est arrivé à Léa et le fin mot de l’histoire.

 

EXTRAITS

« Ce que je vois c’est de la pure lumière, un putain de sourire, une explosion de joie qui le défigure et le rend méconnaissable. Les mots ont du mal à sortir. Mais il finit par balbutier:
-On l’a retrouvée. Merde alors. On l’a retrouvée. Viens. »

« Les vagues sont hautes ce soir. Elles me frappent, me rouent de coups, s’abattent sur moi avec toute la brutalité nécessaire. A cet instant c’est exactement ce que j’attends d’elles. Qu’elles m’assomment. Me foutent la tête sous l’eau. Me passent au Kärcher. Me nettoient de fond en comble. Et finissent par m’effacer tout à fait. Remis à neuf, essoré, liquidé.»

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer