Thriller

Au fond de l’eau – PAULA HAWKINS

Lorsque le corps de Nel est retrouvé dans la rivière qui traverse Beckford, Julia, sa sœur, revient dans sa maison d’enfance pour s’occuper de sa nièce de quinze ans, Lena. Suicide ? Accident ? Meurtre ? Qu’est il arrivé à Nel dans ce petit village, pas aussi tranquille qu’il y parait ? D’ailleurs ce n’est pas la 1ère femme retrouvée dans ce qu’on appelle ‘le bassin aux noyées’…

Après un 1er roman adapté en film (La fille du train), j’avais hâte de retrouver Paula Hawkins pour un thriller captivant !

Chaque chapitre relate le point de vue d’un habitant du village, j’étais un peu perdue au début mais finalement c’est une bonne idée car cela nous donne (au compte goutte bien sur!) des informations sur chacun et sur ce qui s’est passé.

Le livre se lit très vite et on a très envie de connaître la fin, ce qui est preuve d’un bon thriller 🙂 Le petit côté historique et mystique avec l’histoire des différentes femmes qui ont été noyées ou tuées dans cette fameuse rivière m’a beaucoup plu.

  • Emotions : Pour un thriller, ce livre ne provoque pas que de la curiosité, mais aborde également d’autres thèmes très intéressants sur les relations, les femmes, le suicide, ect…
  • Action : Quelques scènes d’actions, sans tomber dans le gore, ça reste gentillet.
  • Suspens : Beaucoup de suspens et de rebondissements ! On sent que l’auteure nous distille les informations pour nous garder en haleine jusqu’au bout!

Pour finir, si vous cherchez un bon thriller pour les vacances, je vous le conseille fortement ce livre ! Il se lit très facilement (passé les tout 1ers chapitres^^) et on se laisse happer par cet univers aquatique 🙂

 

EXTRAITS

« Nickie disait qu’il y avait dans ce village des hommes prêt à vous condamner au premier regard, qu’il y en avait toujours eu. Mais évidemment, les gens fermaient les yeux. Ils n’aimaient pas penser au fait que l’eau de leur rivière était infectée par le sang et la bile de femmes persécutées, de femmes malheureuses : ils la buvaient tous les jours. « 

« – Mais… mais il t’a violée ! Il aurait dû aller en prison.
– Je ne voyais pas les choses comme ça, à l’époque. J’étais très jeune. Plus jeune que toi, et pas seulement en termes d’années, même si ça n’est pas négligeable non plus. J’étais naïve, je n’avais pas la moindre expérience, je n’y connaissais rien. On ne parlait pas du consentement comme on le fait aujourd’hui avec vous, les filles… Je pensais…
– Tu as cru qu’il n’avait rien fait de mal ?
– Non, mais je ne pense pas que j’aie bien identifié ce qui s’était passé. Je pensais qu’un violeur, c’était un fou furieux. Un homme qui te sautait dessus dans une ruelle sombre en pleine nuit, un homme qui te mettait un couteau sous la gorge. Je ne pensais pas qu’un garçon pouvait faire ça. Pas un lycéen comme Robbie, pas un beau garçon, pas un garçon qui sortait avec la plus jolie fille du coin. Je ne pensais pas que ça pouvait t’arriver chez toi, dans ton salon, je ne pensais pas qu’il t’en parlait après en te demandant si tu avais passé un bon moment. Je me suis dit que j’avais forcément fait quelque chose qu’il ne fallait , que je n’avais pas exprimé assez clairement que je ne voulais pas. « 

 

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer